Prestations proposées

Stratégies de communication écrite

  • Audit de l’existant, architectures éditoriales, mise en cohérence des supports internes et externes.
  • Plans de communication.

L’architecture éditoriale, mais encore ?

Tout ce qui relève de la communication d’entreprise s’organise en plusieurs champs : interne/externe, print/digital, institutionnel/opérationnel, etc. Dans ce dispositif, l’éditorial est transversal puisqu’il concerne l’ensemble des supports relevant d’une production écrite. Le maître-mot est celui de cohérence. Du vocabulaire utilisé, des messages, des supports entre eux. Après un audit de l’existant, l’architecture éditorial est un outil indispensable pour organiser cette cohérence et rendre ainsi la communication plus pertinente et plus efficace.

Conseil éditorial et rédaction

Champ institutionnel : discours fondateurs, profils, mission statement, chartes rédactionnelles

Champ éditorial print et digital : méthodologies et process, conception et rédaction des supports internes et externes : synthèses communicantes des réponses aux appels d’offres ; outils des dispositifs de concertation ; projets d’entreprise ; rapports intégrés, rapports annuels d’activité ; livres blancs ; plaquettes ; dossiers et communiqués de presse ; journaux et magazines internes et externes ; livres d’entreprise ; sites et blogs…

Champ audiovisuel : conception éditoriale de films institutionnels, rédaction de scénarios, des textes voix off…

Champ événementiel : conception/rédaction des interventions, des présentations, de panneaux d’exposition ; élaboration des concepts événementiels (fils rouges) et de leurs déclinaisons.

Zoom sur… Le rapport intégré

Depuis quelques années, les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à opter pour le rapport intégré, évolution du rapport RSE pour valoriser la performance extra-financière et la création de valeur vis-à-vis des différentes parties prenantes. S’il ne relève pas de normes, le rapport intégré obéit à des principes formalisés par l’IIRC (International integrated reporting council). Il doit surtout refléter la réalité stratégique et opérationnelle que porte le mot « intégré » : une dynamique collaborative au service de la responsabilité sociale de l’entreprise. La rédaction joue ici un rôle de révélateur qui valorise cette dynamique sur le fond comme sur la forme.

Territoire de marque

Recherche de noms et base-lines, élaboration de chartes d’identité sémantique.

À la recherche de son identité sémantique

Si l’identité graphique donne immédiatement à voir qui s’exprime via un logo, des couleurs, une typo…, le vocabulaire utilisé par une entreprise pour parler d’elle est tout aussi identitaire. Le travail consiste à explorer l’univers qui lui est propre et, au sein de cet univers, les mots qui peuvent à la fois la caractériser et la différencier. Et ainsi de produire une charte qui détermine et définit ces mots, inscrivant chacun dans son contexte, donnant un mode d’emploi en fonction des utilisations : profil, présentation, plaquette, journal interne… Cet outil préserve la cohérence des messages, renforce l’appartenance des collaborateurs, cultive la différence vis-à-vis des concurrents.

Ateliers d'écriture en entreprise

Une approche ludique pour désacraliser l’approche de l’écrit dans le cadre professionnel :

  • former à la rédaction de supports spécifiques (rapports, dossiers et communiqués de presse, sites web et réseaux sociaux…) ;  
  • organiser une production mémorielle collective (livre d’entreprise) ;
  • accompagner la rédaction d’un projet d’entreprise…

Bien sûr que non, nous ne sommes pas Victor Hugo !

Écrire en entreprise peut représenter un vrai défi pour certaines personnes, par ailleurs expertes dans leur domaine de compétences. L’école est souvent en cause dans ces freins : en France, nous avons tendance à croire que si nous ne sommes pas Victor Hugo, nous ne savons pas écrire. Ce qui est bien sûr absurde, mais est à l’origine de nombreux blocages. Revenons aux vrais enjeux : ceux d’écrits professionnels qui doivent être efficaces et faciles à lire. L’atelier d’écriture propose un chemin ludique, qui « désacralise » l’écrit pour le remettre à sa place d’outil. Il permet à chacun.e de se rendre compte que bien écrire, ce n’est pas faire joli, c’est d’abord vouloir être compris de son lecteur.